Biomasse

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

La lutte contre les émissions de gaz à effet de serre (GES) responsables du réchauffement climatique et la réduction de la dépendance aux ressources fossiles constituent les principales motivations du développement des énergies renouvelables (EnR).

Dans ce contexte, le recours à la biomasse est encouragé par les politiques européennes et françaises, au delà des actuels biocarburants de 1ère génération. Malgré tout, le bois et les coproduits agricoles, agroalimentaires et forestiers ne suffiront pas à atteindre les objectifs de 23% d’EnR en France en 2020. Pour atteindre cet objectif, les cultures ligno-cellulosiques sont donc amenées à se développer.

Plus d'information sur la récolte du miscanthus: journées régionales de démonstration


Cultures pérennes ou pluriannuelles

*Les parcelles expérimentales récentes de TCR et de TTCR sont implantées depuis environ 5 ans. Les TTCR ont déjà fait l’objet d’une ou deux récoltes, tandis que les TCR sont à mi-révolution.

Les premières récoltes des TTCR ont permis d’affiner les connaissances sur les rendements possibles et les machines utilisables, mais aussi sur les facteurs qui conditionnent l’efficience d’utilisation de l’eau et de l’azote (conditions pédoclimatiques, densité de plantation).


Démonstration à Hangest / Somme

La société NovaBiom en association avec Kuhn a organisé une démonstration de récolte de Miscanthus avec du matériel innovant chez Philippe COLIN, agriculteur à Hangest/Somme qui cultive 250 Ha de cette plante pérenne.

Un chantier d’ensilage à haut débit
Le miscanthus est traditionnellement récolté à l’aide d’ensileuses à maïs non modifiées équipées d’un bec rotatif. Pour augmenter les débits de chantier, il est possible de modifier le pont arrière de l’ensileuse pour y atteler une benne de semi remorque.
Le débit passe à 3 ha/h contre 2 à 2,5 avec un matériel classique en utilisant seulement 2 remorques de semi et 1 tracteur routier avec chauffeur. La conséquence : coûts réduits en main d’œuvre et surtout 2.5 fois moins de km parcourus.


Un broyeur qui solutionne le problème de densité

Le nouveau broyeur biomasse Kuhn de 3.20 m, associé à une presse classique permet de récolter le miscanthus en bottes de qualité en un seul passage de tracteur. Il s’ensuit une réduction du coût de récolte en bottes pouvant être de l’ordre de 10 euros par tonne de miscanthus.
La plupart des projets développés en France à ce jour utilisent du miscanthus ensilé en copeaux, plus économique dans le cadre de la mise en place de circuits courts (40 km entre le champ et la chaufferie) ou ultra court (5 km), et prêt à emploi (l’utilisation de bottes rend généralement nécessaire une étape supplémentaire de broyage avant usage).

Mais de plus en plus de projets en France et ailleurs en Europe sont approvisionnés en bottes, car celles-ci sont plus denses et plus faciles à stocker et à déplacer.
La récolte du miscanthus en bottes en un seul passage avec le Broyeur Kuhn avec dispositif d’andainage ouvre donc des perspectives nouvelles en venant réduire les coûts de production des bottes et en simplifiant les chantiers.


Démonstrations biobaler – récolte de plantes ligneuses en balles rondes

La Chambre d’agriculture de Seine Maritime, en collaboration avec le RMT Biomasse et d’autres partenaires(*) a organisé du 12 et le 16 mars un tour de France du bioballer. Objectifs : vérifier la polyvalence de l’outil et tester sa capacité à diminuer les coûts de récolte de la biomasse.
Retrouvez les différents sites sur la vidéo de la démonstration réalisée dans le cadre de l’axe économie.
Une fiche technique présentera les résultats après démonstration (débit de récolte, taux de matières sèches).

(*) Partenaires: L’Union des coopératives forestières françaises (UC2F), la Chambre d’agriculture de l’Oise, et la Coopérative agricole et forestière Sud-Atlantique (CAFSA), Anderson Group co, Locapress (importateur du biobaler) et Sarl Houot Olivier

Site www.biomasse-territoire.info

Le site www.biomasse-territoire.info s'adresse aux porteurs ou futurs porteurs de projet, aux collectivités et professionnels de la biomasse.
Il apporte des éléments techniques sur les étapes de production et de mobilisation de la biomasse ainsi que sur les process de valorisation, agrémentés d’exemples concrets.

Contacts Biomasse en région

Consultez les coordonnées des structures impliquées dans la production ou l’utilisation des cultures biomasse agricoles et forestières à l'échelle "grandes régions" et nationale.

Démonstration de récolte de miscanthus à Omiécourt

Guide LIGNOGUIDE : pour optimiser la production de biomasse au regard des contraintes locales

Attention : ce pdf fait 25 Mo et nécessite un peu de temps pour être téléchargé

Consortium OPTABIOM

Le colloque marque l’aboutissement du projet OPTABIOM. Celui-ci a mobilisé les partenaires de la recherche et du développement agricole en Picardie, de 2008 à 2013.

Les Chambres d'agriculture vous accompagnent dans vos projets biomasses dans le cadre du consortium OPTABIOM

Contacts

Hauts-de-France
Elodie Nguyen
03 22 33 69 53

Aisne
Guillaume Rautureau
03 23 22 50 20

Nord-Pas de Calais
Arnauld Etienne
03 27 21 46 85

Oise
Xavier Téterel
03 44 11 45 00

Somme
Romain Six
03 22 33 69 13