Vous êtes ici : Accueil > Actualités

Détail de l'actualité

Imprimer la page

Visez l'objectif Terre 0%

La réduction de la terre dans les livraisons et le triage/recyclage des déchets reste un enjeu prioritaire.


Trois bonnes raisons d'améliorer ses pratiques : 

  • Dès que la terre sort du champ, elle représente une contrainte. Sa plus ou moins bonne gestion peut générer un risque sanitaire.
    Lors de transfert de terre, différents parasites (comme les nématodes) ou mauvaises graines peuvent se diffuser d’une parcelle à une autre. La pire des situations consiste à stocker la terre et les autres fractions de déchets (tubercules verts ou pourris, cailloux) en tas sur l’exploitation, car cela facilite la conservation de l’inoculum de mildiou d’une campagne à une autre et engendre systématiquement des arrivées précoces de mildiou sur ces tas de déchets. Enfin, le risque de livrer de la terre à son acheteur engendre parfois l’obligation d’en reprendre ! Cette pratique fait courir là aussi de gros risques sanitaires aux producteurs.
  • La gestion de la terre représente un coût au niveau des collecteurs, qui, in finé, se répercute plus ou moins sur chacun des membres de la filière.
    Pour y pallier,  le coût direct de la gestion de la terre sur les exploitations (ralentissement des chantiers, un supplément de la main d’œuvre et les équipements supplémentaires) doit être compensée par la rémunération ou l’attribution de prime qualité pour les livraisons propres. Les bonnes pratiques sont à privilégier comme le repassage systématique au déterreur lors des chargements de camions. 
  • La non gestion de la terre engendre chaque année la manipulation et le transport à plusieurs reprises d’environ 1 million de tonnes de terre en Hauts de France, soit l'équivalent d'une file de 600 km de camions.
    La consommation d’énergie, la sécurité routière et bien d’autres critères environnementaux sont impactés par cette circulation massive de camions. Chaque maillon de la filière pomme de terre doit tout mettre en œuvre pour limiter le transfert de terre quand cela est possible et ainsi limiter l’empreinte écologique. 

 

A lire "Je limite la terre dans mes livraisons et je trie mes déchets". Cette publictaion reprend l'ensemble  des leviers à mettre en oeuvre sur votre exploitation pour limiter la terre dans vos livraisons.

 

Le Comité Technique Pomme de terre Nord-Pas de Calais sensibilise les différents acteurs à aller toujours plus loin dans ce domaine, il est à l'initiative de la  campagne « Objectif Terre 0% ».