Vous êtes ici : Accueil > Actualités > La Méthanisation : Les enjeux

La Méthanisation : Les enjeux

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Des enjeux pour plusieurs politiques

Enjeu pour la politique climat

Pourquoi le biogaz permet de réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) :

  • Le biogaz est notamment généré par des méthaniseurs, dont la mise en œuvre permet de réduire la durée de stockage en extérieur des effluents d’élevage (pour les méthaniseurs valorisant ces intrants), et donc les émissions de méthane et de protoxyde d’azote générés au cours de cette phase ;
  • il permet de brûler le méthane produit lors de la fermentation des déchets et d’éviter ainsi que ce gaz à effet de serre, à très fort pouvoir réchauffant, ne soit libéré dans l’atmosphère ;
  • il représente une source d’énergie renouvelable puisque son contenu en carbone est exactement égal à celui qui a été absorbé naturellement dans l’atmosphère lors de la production de la matière organique. Il peut remplacer d’autres sources d’énergies fossiles, plus polluantes.

Enjeu pour la politique énergétique

L’énergie produite à partir de biogaz, qu’elle soit valorisée sous forme d’électricité, de chaleur, de biométhane ou de biocarburant (bio GNV), contribue à l’atteinte de l’objectif contraignant pour la France de 23 % d’énergies renouvelables dans sa consommation finale d’énergie à l’horizon 2020. De plus, la production énergétique à partir de biogaz présente l’avantage par rapport à d’autres filières EnR de ne pas être intermittente, comme le solaire ou l’éolien.

Enjeu pour la politique agricole

Le développement de la filière biogaz, et en particulier de la méthanisation agricole (à la ferme ou collective), encourage le traitement des effluents et des déchets agricoles, ce qui permet de mieux gérer les questions d’épandage au regard en particulier des problématiques azote. La valorisation énergétique assure un complément de revenu pour les agriculteurs.

Enjeu pour la politique déchets

La filière biogaz permet la valorisation de déchets organiques, évitant une mise en décharge et concourant ainsi aux objectifs européens qui fixent un objectif de réduction de mise en décharge de la matière organique.

 

 

Contacts :

 

 

 

Guillaume Rautureau - Chambre d'agriculture de l'Aisne

Xavier Téterel - Chambre d'agriculture de l'Oise

Romain Six - Chambre d'agriculture de la Somme