Vous êtes ici : Accueil > Publications > Environnement, territoire > Biodiversité Aménagements paysagers

Biodiversité Aménagements paysagers

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Mises en place en 2008 par le Conseil Régional de Picardie, avec l’appui des agriculteurs, les mesures MAE prairies et paysages ont pour objectif de maintenir et de favoriser la biodiversité, notamment par le maintien des éléments du paysage, tels que les bosquets, les haies, les arbres ou les mares.

La Chambre d’agriculture des Hauts-de-France suit un réseau de parcelles aménagées en bordure et de parcelles agroforestières. Elle étudie notamment l’influence des aménagements sur les populations d’auxiliaires et sur le salissement des parcelles.

Sachant qu'un campagnol atteint sa maturité sexuelle à l'âge de 2 mois, qu'une portée peut compter 2 à 8 petits et qu'il peut y avoir 5 à 6 portées par an, on comprend aisément l'importance d'intervenir rapidement contre ces rongeurs.

Les bords de champ ont une grande importance dans le maintien de la biodiversité de nos paysages de plaine… Ils sont hélas souvent accusés de resalir les parcelles. Alors comment concilier au mieux exigences agronomiques et intérêts pour la biodiversité?

Les agriculteurs et chasseurs sont de réels gestionnaires des espaces et des milieux.

Les pertes de terres liées à l’érosion peuvent être considérables : jusqu’à 12 m3/ha et par campagne. Cette terre est généralement la plus riche en matière organique et éléments minéraux.