Vous êtes ici : Accueil > Publications > Environnement, territoire

Environnement, territoire

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Toutes les publications

La chouette chevêche ou chevêche d'Athéna est un rapace dont les activités se déroulent principalement au coucher et au lever du soleil. Elle joue un rôle dans la lutte contre les ravageurs puisqu'elle se nourrit notamment d'invertébrés et de petits mammifères.

septembre 2013

Les chauves-souris françaises sont souvent de petite taille (60 grammes pour 40 cm d'envergure au maximum). Elles sont donc bien loin du monstre souvent imaginé. Par ailleurs, ce sont de grandes consommatrices d'insectes, et notamment, d'insectes ravageurs.

septembre 2013

Les busards sont des rapaces diurnes qui appartiennent à la famille des Accipitridés. On trouve, en France, trois espèces de busards toutes protégées par la directive "Oiseaux" : le Busard des roseaux, le Busard cendré et le Busard Saint-Martin.

Les arbres d'alignement constituent un aménagement particulier dont l'entretien répond à un cahier des charges spécifique. Les agriculteurs peuvent également bénéficier d'aides d'un montant de 3€/arbre/an.

La mise en défens est une pratique particulière qui permet de préserver la diversité faunistique et floristique dans certaines zones remarquables. Vous obtiendrez des informations sur les objectifs, le cahier des charges et les aides possibles pour cet aménagement.

La jachère Environnement et Faune Sauvage a été mise en place par la commission européenne pour encourager les agriculteurs à prendre en compte la faune sauvage, les paysages et l'environnement.

Cette plaquette présente le bilan des JEFS en Picardie après un suivi de 5 ans. On trouve ainsi des informations sur sa mise en place...

Des conseillers présentent les résultats obtenus grâce aux mesures agro-environnementales mises en place dans le cadre du projet IBIS et l'impact que celles-ci ont eu sur la biodiversité.

Voici les témoignages d'agriculteurs ayant participé au projet IBIS. Ils livrent leurs impressions sur ces mesures et l'impact que cela a eu sur la biodiversité et sur leur activité. Ils partagent leurs motivations et les résultats de leurs expériences.

septembre 2013

Les bordures de champs sont de formidables habitats pour la biodiversité. Ils peuvent faire l'objet d'aménagements spéciaux (comme des haies par exemple) pour conserver et améliorer cet aspect. Vous trouverez ici des informations techniques et économiques sur ce type d'aménagement.

septembre 2013

Les couverts fleuris ont de multiples objectifs. Ils permettent, bien entendu, d'embellir le paysage, mais ils servent également de refuge pour la biodiversité animale et végétale. Quelques informations techniques, économiques sont disponibles dans ce document.

Ces couverts permettent, lorsqu'ils sont mis en place, de développer l'activité des insectes pollinisateurs. Cela est donc également bénéfique pour la culture jumelée.

L'implantation de couverts faunistiques et floristiques présente un grand intérêt : celui d'aider à la préservation de certaines espèces animales et végétales. Ils permettent de créer des zones refuges pour la flore et la faune sauvage. Ces couverts peuvent être annuels ou pérennes et faire l'objet de subventions.

septembre 2013

Les bandes enherbées présentent un intérêt évident pour la faune sauvage mais aussi pour la qualité de l'eau et contre l'érosion du sol. Elle doit répondre à un cahier des charges précis et doit s'adapter au besoins de l'exploitant.

La bande enherbée est un couvert végétal multifonctionnel d’au moins 5 mètres de large (minimum légal) composée d’une flore adaptée aux caractéristiques spatiales de la parcelle, à son environnement ainsi qu’aux exigences de l’exploitant. Cet aménagement présente des intérêts environnementaux, agronomiques et paysagers.

Un semis de prairie joue un rôle important dans un système d’exploitation agricole souhaitant globalement favoriser la biodiversité. La prairie offre un habitat pour la faune champêtre, permet aux pollinisateurs et auxiliaires de cultures de trouver nourriture et refuge.

L’obligation de couverture des sols ne pousse pas à la curiosité hors de la traditionnelle moutarde. Cependant, les couverts végétaux ne doivent pas être négligés pour booster la fertilité, restructurer les sols… et favoriser la biodiversité !

Couvées d’oiseaux, jeunes chevreuils, lièvres… qui n’en a jamais vu passer dans la barre de coupe de la faucheuse ou de la moissonneuse, surtout dans les dernières lamées où ils se sont réfugiés ? A cet endroit, faucher à vitesse très lente peut éventuellement leur laisser une petite chance. Pour bien faire, foin ou moisson, ...

L’élargissement des barres de coupe et la puissance accrue des matériels offrent des vitesses de travail élevées. Ces progrès techniques risquent de provoquer des dégâts importants pour la faune sauvage.