Vous êtes ici : Accueil > Publications > Environnement, territoire

Environnement, territoire

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Toutes les publications

Découvrez le dernier Champs d'actions du service Agronomie et Environnement de Mars 2020

Depuis 2017, la Chambre d'agriculture de l'Aisne a priorisé ses travaux et son conseil sur le volet biodiversité et plus particulièrement sur les aménagements du parcellaire et le suivi des auxiliaires et pollinisateurs en lien avec les pratiques agricoles.

Le bulletin de la Chambre d'agriculture de l'Aisne. Découvrez le numéro spécial Aménagement Rural

Le bulletin de la Chambre d'agriculture de l'Aisne. Découvrez le numéro spécial Agronomie-Environnement de septembre 2019.

Le bulletin de la Chambre d'agriculture de l'Aisne. Découvrez le numéro spécial Agronomie-Environnement de mars 2019.

Le bulletin de la Chambre d'agriculture de l'Aisne. Découvrez le numéro spécial Aménagement Rural

Les mares sont des milieux riches, accueillant une grande diversité d’espèces végétales et animales. Elles sont également d’une grande utilité pour l’Homme : elles peuvent, entre autres, contribuer à l’amortissement des crues et à l’épuration des eaux. Cependant, de nombreuses mares ont disparu de nos paysages ces dernières...

Découvrez les activités 2018 de la Commission Régionale Environnement.

Le bulletin de la Chambre d'agriculture de l'Aisne. Découvrez le numéro spécial Agronomie-Environnement d'octobre 2018.

Retrouvez des conseils précis sur l'implantation et l'entretien des haies à travers 8 fiches techniques particulièrement fournies et illustrées. Celles-ci ont pour ambition d'être de véritables aide mémoire pour toutes celles et ceux dont la mission est de veiller à la pérennisation des ouvrages de ce type.

Cette version 2018 du guide s'est enrichie et propose de nouvelles fiches techniques détaillées (points forts, coût de conception et d'entretien, contacts...).

Un outil indispensable pour lutter efficacement contre les phénomènes d'érosion des sols.

16 agriculteurs témoignent sur leur pratique d’un apport localisé d’azote lors du semis.

Rainette verte et renoncules aquatiques

Les mares sont des milieux de vie qui permettent à la faune régionale d’accomplir tout ou une partie de leur cycle biologique (reproduction, source de nourriture…). Parmi cette faune, trois grands groupes fonctionnels peuvent être identifiés, à savoir les amphibiens, les libellules et les coléoptères aquatiques.

Les liens entre l’activité agricole et la présence de la faune sauvage dans les champs sont évidents.

La faune gibier a besoin de milieux diversifiés pour se nourrir et se reproduire. Mais l’uniformité des cultures gagne du terrain et les zones non cultivées se raréfient. Le petit gibier de plaine s'en trouve fragilisé. De...

Au préalable, nous pourrions définir l’agroforesterie comme étant un mariage entre arbres et cultures, la rencontre entre environnement forestier et le monde agricole au sein de la même parcelle.

12 fiches conseils pour préserver et valoriser les prairies en plaine maritime picarde, élaborées dans le cadre du programme du maintien de l'élevage en zones humides.

La chambre d’Agriculture Hauts-de-France est partenaire du projet AGFORWARD qui vise à promouvoir les pratiques agroforestières en Europe. Dans ce cadre la, elle suit un réseau de parcelles agroforestières et étudie notamment l’influence des aménagements agroforestiers sur le salissement des parcelles par les adventices.

L’ensemble des êtres vivants est regroupé dans un système de classification qui est souvent représenté par un arbre dont l’extrémité de chaque branche représente une espèce.

 

Les mares sont des milieux aquatiques atypiques, faisant partie intégrante de nos paysages, et en particulier des paysages agricoles. Malgré l’absence de définition officielle, on considère qu’une mare est une petite étendue d’eau stagnante, de faible profondeur et sans système de contrôle du niveau d’eau. Ce sont des habitats...

Le bulletin de la Chambre d'agriculture de l'Aisne. Découvrez le numéro spécial agro-environnement de septembre 2017.

Cette fiche de synthèse fait état des connaissances actuelles sur la contribution des bandes ligneuses à la lutte contre l’érosion des sols.

Mises en place en 2008 par le Conseil Régional de Picardie, avec l’appui des agriculteurs, les mesures MAE prairies et paysages ont pour objectif de maintenir et de favoriser la biodiversité, notamment par le maintien des éléments du paysage, tels que les bosquets, les haies, les arbres ou les mares.

Le bulletin de la Chambre d'agriculture de l'Aisne. Découvrez le numéro spécial aménagement rural de juin 2017.

Le bulletin de la Chambre d'agriculture de l'Aisne. Découvrez le numéro spécial élevage d'avril 2017.

La dernière codification des usages locaux de l’Oise a été réalisée en 1955 par la Chambre d’agriculture. Sa révision s’est avérée nécessaire aujourd’hui.

Avec les beaux jours, arrive le numéro 2 de la Lettre de l'environnement de l'Oise.

Le bulletin de la Chambre d'agriculture de l'Aisne. Découvrez le numéro spécial agro-environnement de mars 2017.

janvier 2017

Au sommaire de ce bulletin, un dossier sur les épandages de matières organiques dans notre région

Le reliquat entrée hiver est toujours plus petit dans les sols profonds.Le colza influence fortement le résultat dans les 2 sens, selon que la culture est en place ou en situation de précédent.

Les haies et fragments forestiers picards sont parés de bénéfices environnementaux concernant le maintien et la circulation de la biodiversité floristique et faunistique. Le projet Forhaie, piloté par l’Université Picardie Jules Vernes, a mesuré le rôle des haies ou bois sur la présence de carabes.

Depuis plusieurs années, les Chambres d’agriculture picardes étudient l’impact des systèmes agroforestiers sur les grandes cultures afin de répondre aux questions des exploitants. Quels sont les bénéfices environnementaux ou agronomiques ? De quelles aides peut-on bénéficier ? Et bien sûr, quel est l’impact économique de...

Une charte pour concilier les projets de développement et la préservation des espaces agricoles.

Voici le premier numéro de la Lettre environnement de l'Oise.

La campagne 2016 est catastrophique tant en quantité et qualité qu’en prix. Dans ce contexte climatique si particulier, la protection intégrée a malgré tout limité partiellement la chute de marge brute par de meilleurs rendements (+ 5,9 qx par rapport au conventionnel) et par une meilleure maîtrise des intrants.

Les Chambres d’agriculture des Hauts-de-France animent depuis 6 ans le réseau AuxiPROD, visant à sensibiliser les agriculteurs sur les services écosystémiques rendus par les auxiliaires en système de grandes cultures.

La Chambre d’agriculture des Hauts-de-France suit un réseau de parcelles aménagées en bordure et de parcelles agroforestières. Elle étudie notamment l’influence des aménagements sur les populations d’auxiliaires et sur le salissement des parcelles.

juillet 2016

Au sommaire de ce bulletin, un dossier sur les 10 règles d'or pour des épandages réussis

Les coccinelles appartiennent à l’ordre des coléoptères et sont près d’une centaine d’espèces en France. Mesurant entre 1 et 15 mm, le corps est compact, ovoïde et coloré variant du jaune, au noir.

Les éléments paysagers (bandes fleuries, bandes enherbées, haies, agroforesterie,…) ont de nombreux intérêts au sein de l’exploitation agricole. Ont-ils un réel impact sur la lutte biologique? Pourraient-ils permettre de réduire l’utilisation des produits phytosanitaires? Quelles répercussions sur le salissement des parcelles?

Les données de piégeage de carabes accumulées depuis 2011 dans le cadre du programme AuxiPROD sont conséquentes : 250 000 carabes capturés et plus de 80 espèces identifiées.

Les observations réalisées sur une soixantaine d’exploitations picardes ont permis de dégager certaines tendances qui permettent d’optimiser ces...

Les objectifs de la campagne 2016 sont la réalisation des inventaires des protocoles flore et papillon et la création de l’historique des pratiques culturales (2012-2015) des parcelles étudiées afin de continuer les suivis « biodiversité » et de reprendre et affiner l’analyse des données des années précédentes.

Les intérêts de l’agroforesterie sur l’érosion, la fertilité des sols, la qualité de l’eau, la biodiversité, etc, sont aujourd’hui bien connus. Cependant, ces connaissances ne permettent pas aujourd’hui de répondre à la question récurrente des agriculteurs: «Est-ce que l’agroforesterie sera rentable dans mon champ?».

Référentiel de fertilisation azotée de Picardie applicable en zone vulnérable à compter du 01/09/2015

Ce cahier parcellaire est destiné à tout agriculteur, qu’il soit éleveur ou non. Vous y trouverez

des informations sur les réglementations en cours et il vous permettra d’enregistrer les apports

en fertilisants azotés organiques ou minéraux et de répondre aux exigences.

Au sommaire de ce bulletin, un dossier sur l'importation de produits organiques

octobre 2014

Au sommaire de ce bulletin, un dossier sur les élevages relevant des installations classées

Sans politique de baisse de Gaz à Effet de Serre au niveau mondial, la Picardie n’échappera pas à une évolution de climat : températures en hausse, hiver et printemps plus humides, été et automne plus secs.

Ces changements climatiques risquent de nous faire perdre des espèces boréales, témoins de notre dernière ère glaciaire...

La faune et la flore assurent un cadre de vie de qualité. Leur préservation et leur développement sont des enjeux majeurs. Les agriculteurs, acteurs incontournables dans ce domaine, disposent de nombreux leviers contribuant à améliorer notre environnement : implantation de bandes enherbées, jachères, prairies.

janvier 2016

Au sommaire de ce bulletin, un dossier sur la valorisation agronomique des digestats de méthanisation

Depuis plusieurs années, les haies et autres éléments arborés retrouvent leur place dans l’espace agricole. Mais, face à la multiplicité de types de haies et aux objectifs qu’on leur fixe, il convient d’adapter les opérations d’entretien. Pour y parvenir, il peut être judicieux d’établir un plan de gestion de la haie.

Sachant qu'un campagnol atteint sa maturité sexuelle à l'âge de 2 mois, qu'une portée peut compter 2 à 8 petits et qu'il peut y avoir 5 à 6 portées par an, on comprend aisément l'importance d'intervenir rapidement contre ces rongeurs.

Les arbres et arbustes ont de nombreux intérêts sur une exploitation agricole. Au-delà du maintien et du bon entretien de l’existant, on peut envisager d’en planter.

Consultez la synthèse des prescriptions applicables en Picardie

Une clé d'initiation à la reconnaissance des auxiliaires et des ravageurs est à votre disposition en ligne et une formation «Cultiver les auxiliaires pour protéger les cultures» est organisée à Airion (Oise), les 27 et 28 mai 2015

Saviez-vous que les vers de terre représentent la première biomasse animale terrestre ? Avec 1 tonne de lombrics / hectare en moyenne en culture céréalière, et près de 4 fois plus en milieu prairial, les lombrics sont de véritables sentinelles des champs aux rôles multiples !

Lors du montage d’un projet agroforestier, une question est particulièrement récurrente: Quelles sont les arbres à privilégier ? Pour répondre à cette question, plusieurs paramètres doivent être pris en compte.

Les mares, dépressions artificielles ou naturelles, jusqu’à 3 mètres de profondeur, sont en eau temporairement ou en permanence. De surface variable, (10 à 5 000 m²), présentes dans tous milieux, les mares sont le lieu de vie de plantes inféodées aux zones humides.

Outre le rôle de corridor biologique des réseaux de haies, les arbres têtards, souvent présents en alignements, constituent un lieu de vie et de circulation de nombreuses espèces animales, notamment grâce aux cavités qui les caractérisent.

Les bords de champ ont une grande importance dans le maintien de la biodiversité de nos paysages de plaine… Ils sont hélas souvent accusés de resalir les parcelles. Alors comment concilier au mieux exigences agronomiques et intérêts pour la biodiversité?

Les prairies humides répertoriées en Picardie sont de véritables filtres contre les pollutions, la végétation consomme nitrates et phosphates, capte les matières en suspension issues de l’érosion des sols, avant qu’elles ne viennent envaser les rivières.

Il est primordial d’assurer un contrôle précoce du risque d’infestation des cultures par les colonies de pucerons (Puceron des épis de céréales et Puceron des céréales et du rosier). Cela peut être favorisé par une floraison précoce des bords de champs ou au sein de l’interculture.

Auximore est un projet national piloté par la Chambre Régionale d’Agriculture de Picardie qui vise à sensibiliser les agriculteurs à la faune auxiliaire naturellement présente sur les parcelles, afin de favoriser la lutte biologique. Cette année, 8 agriculteurs picards volontaires ont testé différents systèmes de suivis : pot...