Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Maïs fourrage : fin des ensilages dans l'Oise

Maïs fourrage : fin des ensilages dans l'Oise

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Le suivi de la Matière Sèche (MS) des maïs ensilage se termine cette semaine sur le département.

Les derniers résultats d’échantillons, prélevés le 20 septembre, affichent une évolution très importante.  Les températures, inhabituellement élevées pour une troisième semaine de septembre, ont mis un nouveau coup d’accélérateur à un processus de dessèchement de la plante, qui était par ailleurs déjà bien avancé.   
L’écart, entre l’évolution de la maturité du grain d’un côté et la teneur en vert de la plante de l’autre, ne permet même plus aujourd’hui d’analyser, de façon crédible et pertinente, les échantillons d’analyses réalisés à l’étuve. Il est donc devenu urgent d’ensiler.  


Maïs Fourrage récoltés trop secs : quelles conséquences ?
Un maïs ensilé au-delà de 35 % de matières sèches perd de sa dégradabilité, rend la conservation plus délicate et demande un ajustement de la ration. A ce niveau de matière sèche, sous l’influence de la sénescence de la plante, la digestibilité de la partie végétative chute brusquement. Ainsi, malgré une augmentation de la teneur en amidon, la valeur énergétique valorisable par l’animal n’augmente pas car elle est contre balancée par la plus faible digestibilité des fibres.
La modification de la composition chimique de la plante liée à sa maturité nécessite donc de revoir le rationnement en associant une part plus conséquente d’herbe pour limiter les risques d’acidose dûs à des teneurs en amidon importantes.  
Evolution du rendement, de la composition chimique et de la valeur énergétique du maïs fourrage plante entière, en fonction du stade de végétation (% MS) :

Echos de rendements
Les derniers ensilages vont avoir lieu cette semaine et déjà nous pouvons faire un petit tour d’horizon, via les retours des sites de prélèvements du suivi réalisé par la Chambre d’Agriculture et Avenir Conseil Elevage depuis fin août. Ainsi, les échos montrent une grande hétérogénéité de rendement.
Les secteurs les plus précoces, qui sont aussi ceux pour qui le stade floraison s’est réalisé au plus fort de l’été avec des conditions très chaudes et sans pluies, ont fortement souffert. On parle de 30 à 40 % de volumes en moins.


Par contre, pour les secteurs les plus tardifs, les floraisons sont intervenues début août et ont pu bénéficier de conditions climatiques beaucoup moins délicates, avec des températures moins importantes et des pluies salvatrices. Les récoltes de ces secteurs, qui sont encore pour certaines à réaliser, s’annoncent beaucoup plus conséquentes.
Nous avons donc une situation très contrastée sur le département avec, pour certaines exploitations un manque conséquent de fourrage qu’il va falloir prévoir, et pour d’autres, un impact beaucoup moins important.  


Après les ensilages, place aux récoltes en forme « humide »
La récolte sous forme « humide » des maïs à destination de l’alimentation des animaux est un mode de valorisation qui se développe de plus en plus. Sous cette forme, le maïs est une matière première appétente et bien valorisée par les ruminants. C’est un aliment qui peut être utilisé en complément des rations à base de la forme plus classique de maïs, c'est-à-dire en ensilage ou d’herbe.
Pour avoir une valeur alimentaire et une conservation optimale d’un maïs grain humide broyé ou ensilé, il faut récolter à un taux d’humidité entre 35 et 38 %.


Ayez rapidement connaissance de la valeur alimentaire de votre ensilage
Afin de permettre aux éleveurs d’avoir connaissance rapidement de la valeur de leur ensilage et de pouvoir adapter au mieux leur stratégie alimentaire, la Chambre d’Agriculture de l’Oise met en place une opération d’analyses avec le matériel infrarouge AgriNIR le 15 Octobre prochain (à Beauvais le matin et Grandvilliers l’après-midi) et le 21 Octobre (à Clermont le matin et Noyon l’après-midi). Ce matériel permettra aux éleveurs d’obtenir un résultat instantané (contre au minimum 10 jours aujourd’hui en analyse classique) et ainsi de pouvoir ajuster, de façon très efficace, les rations. En plus de l’analyse des maïs, il sera aussi possible d’analyser la valeur de vos récoltes d’herbe si vous le souhaitez.
Pour plus de renseignements sur cette opération vous pouvez contacter la Chambre d’Agriculture de l’Oise (03 44 11 44 11)