Vous êtes ici : Accueil > Actualités

Détail de l'actualité

Imprimer la page

"L’apprentissage, un levier pour optimiser notre travail"

En formant et en employant des jeunes, les employeurs favorisent également leur compétitivité et l’emploi. Ce pari, c’est celui de Christophe Savary, éleveur à Zutkerque. Depuis six mois, il accueille sur son exploitation Vincent Lenglet, apprenti en Certificat de spécialisation (CS) Lait.

 

Pourquoi vous êtes-vous orienté vers la solution apprentissage?
On manquait de main d’œuvre sur l’exploitation, nous nous sommes alors posé la question de l’embauche d’un salarié. Mais vu le contexte économique, cela était compliqué pour nous. A la recherche d’un contrat pour suivre sa formation agricole, Vincent Lenglet s’est présenté de façon spontanée sur l’exploitation. Nous ne connaissons pas ce type de contrat et nous étions réticents. Vincent nous a mis en  contact avec un conseiller de la Chambre d’agriculture qui nous a expliqué en quoi consistait ce contrat. 


Quelles ont été vos démarches?
Le conseiller, développeur apprentissage  nous a appelés pour convenir d’un rendez-vous directement sur l’exploitation. Ce rendez-vous d’environ 2 heures, nous a permis de clarifier les aspects administratifs du contrat, et réglementaires ainsi que la partie encadrement du futur apprenti. Nous avions besoin d’avoir des précisions sur le cadre horaire, les congés…


Cette visite est elle un « outil indispensable à la réussite » ?
Oui, cela nous a rassurés sur l’embauche d’un apprenti. Par le passé, nous n’avions eu que des stagiaires, l’encadrement est différent. Ici, l’apprenti est un salarié. Le conseiller nous a apporté toutes les réponses à nos questions. 


Quels seraient vos conseils à un futur employeur?
Ne pas hésitez à contacter le développeur apprentissage Chambre d’agriculture. Grâce à son passage, nous avons pu clarifier le poste de Vincent et ses missions au sein de l’exploitation. Il est important d’évaluer le coût de l’embauche et de passer du temps pour expliquer au jeune le fonctionnement de l’entreprise. Il faut être ouvert à l’échange avec l’apprenti et lui expliquer l’impact de nos actions. Pour créer un lien formateur/patron/apprenti, la réunion maître d’apprentissage organisée par le CFA est primordiale. 


Quel regard portez-vous sur cette expérience?
L’apprentissage a été un levier pour optimiser notre façon de travailler; sans doute plus efficace que la plupart des investissements matériels que l’on peut faire. Je travaille mieux et suis moins fatigué. Cela permet également de préserver ma motivation en ayant un rythme de travail moins intensif et en échangeant avec quelqu’un qui partage cette motivation. L’apprenti évolue rapidement car il est présent de façon régulière sur l’année. Son aide est devenue indispensable. 

Les primes d’embauche ont-elles été un facteur dans votre décision? 
Elles permettent de diminuer le coût de l’apprenti. On se montre moins exigeant sur le travail demandé, car il n’est pas aussi coûteux qu’un salarié. 

---------------------------------

Les rendez-vous de l’Apprentissage dédiés aux employeurs : encore deux dates disponibles !

La Chambre d'Agriculture, les FDSEA du Nord et du Pas-de-Calais et la MSA, vous invitent à participer aux rendez-vous de l'Apprentissage. Quelle que soit votre entreprise, les avantages de l'apprentissage sont nombreux. Venez les découvrir, le :

  • 12 mars à Desvres
  • 14 mars à Hazebrouck


Au programme :

  • Rencontres avec des professionnels de l'Apprentissage en agriculture
  • Retours d'expérience de Maîtres d'Apprentissage
  • Mise à disposition d'une large documentation
  • Distribution du Kit de sécurité FNSEA (dans la limité des stocks disponibles)


Contacts :
Claire DUPIRE au 06 30 86 24 92, Fabrice COSSART au 06 74 48 62 22